5 entreprises d’ici qui ont mis le cap sur l’innovation… et le monde

Équipe éditoriale C2
Alors que le Québec traverse une période difficile, parsemée d’incertitudes et d’enjeux inattendus, le mot d’ordre lancé par de nombreux leaders en affaires est à la fois simple et ambitieux: il faut miser sur l’innovation. Ça tombe bien, le Québec étant reconnu mondialement pour ses solutions créatives uniques à travers de nombreuses industries, ce ne sont pas les grandes idées qui manquent.

On a pu le constater lors de C2 En Ligne — Montréal 2020, dont le thème principal, la résilience, a généré de nombreuses discussions et démonstrations du savoir-faire québécois en matière de solutions innovantes.

Cependant, question de vous inspirer encore plus, nous vous proposons ici une courte liste d’entreprises québécoises qui ont su non seulement se démarquer à travers le monde, mais aussi dont l’expertise et l’innovation ont eu un impact positif pour la province, que ce soit en création d’emplois, en retombées économiques ou en instaurant de nouvelles façons de penser leur industrie.

Bien sûr, cette liste est loin d’être exhaustive. Cependant, il était important pour nous d’explorer plusieurs secteurs d’affaires, afin de démontrer que l’audace et l’innovation font partie de l’ADN entrepreneurial québécois et ce, peu importe l’industrie.

 

La recette du succès: GURU

Née à Montréal en 1999 alors que le monde découvrait la tendance des boissons énergisantes et que la scène montréalaise des boîtes de nuit underground battait son plein, GURU s’est donné pour mission de faire le ménage dans l’industrie des boissons énergisantes. En effet, dès sa création, la marque a voulu offrir aux consommateurs une source d’énergie saine et naturelle.

Son secret? Un druide GURU, expert dans l’art d’infuser les plantes et capable de créer des boissons à base d’ingrédients naturels et biologiques. Le druide en question, c’est Luc Martin-Privat, titulaire d’un doctorat en pharmacologie et vice-président de la recherche et développement et de l’innovation. Luc s’inspire entre autres de savoirs anciens provenant de partout dans le monde pour créer des mélanges uniques à base de plantes traditionnelles reconnues pour leurs propriétés énergisantes : « La nature nous offre une pléthore de plantes bonnes pour la santé parmi lesquelles choisir pour nos besoins en énergie », explique-t-il.

Ainsi, après avoir créé GURU Matcha l’année dernière, Luc a présenté tout récemment

GURU Yerba Maté, inspirée des traditions de l’Amazonie. En effet, parmi les ingrédients fonctionnels de ce nouveau mélange, on compte le Yerba Maté, une plante traditionnelle utilisée depuis des millénaires en Amérique du Sud, de même que le guarana, originaire de l’Amazonie et présent dans les boissons GURU depuis les tout débuts. « Le lancement de ce nouveau produit s’inscrit dans notre stratégie de croissance, alors que nous continuons à renforcer notre position de chef de file sur le marché des boissons énergisantes à base de plantes biologiques », déclarait Carl Goyette, président et chef de la direction.

C’est cette détermination à se distinguer des autres boissons énergisantes en offrant une gamme de produits à base naturelle et biologique qui a rapidement positionné GURU comme chef de file dans son industrie. La marque compte en effet plus de 15 000 points de vente en Amérique du Nord et poursuit son expansion en franchissant une étape importante, son entrée en bourse.

En effet, GURU a annoncé récemment le début de la négociation de ses actions ordinaires à la Bourse de Toronto. Grâce à ce nouveau statut, la marque pourra reproduire son succès québécois dans d’autres juridictions. « Nous avons également réussi à accroître notre part de marché sur des marchés plus importants et dans de multiples canaux de vente où l’on constate un appétit croissant pour les alternatives biologiques à base de plantes », affirmait Carl Goyette dans le communiqué de presse annonçant la nouvelle.

Il n’y a pas à dire, GURU a su tenir sa promesse de révolutionner l’industrie des boissons énergisantes en créant des produits qui offrent aux consommateurs une bonne énergie qui ne vient jamais au détriment de leur santé. Elle se démarque également par la force de sa stratégie de croissance, qui contribuera ainsi à faire rayonner l’innovation québécoise partout en Amérique du Nord.

 

Les rois de l’analytique: Coveo

Fondée à Québec en 2005 par Laurent Simoneau, Richard Tessier et Marc Sansfaçon, Coveo est une entreprise de type «logiciel en tant que service» qui offre une plateforme en nuage pour aider les entreprises à améliorer leur expérience numérique en leur offrant divers outils et logiciels.

Cette plateforme utilise la recherche unifiée, l’analytique des données et l’apprentissage machine afin de recommander l’information pertinente pour les entreprises dans des domaines comme le commerce électronique et le service à la clientèle.

Coveo a connu une croissance rapide, particulièrement au cours des dernières années et possède des bureaux à Londres, San Francisco et New York, en plus de son quartier général à Québec. En 2017, l’entreprise a ouvert un bureau à Montréal et en 2019, le quotidien La Tribune annonçait l’intention de Coveo d’installer un bureau à Sherbrooke. Et grâce à une ronde d’investissement de 227 millions de dollars provenant entre autres du fonds ontarien OMERS, la compagnie a quadruplé sa valeur en moins de deux ans, atteignant plus de 1,4 milliard de dollars.

L’entreprise ne semble pas du tout intimidée par la pandémie. Au contraire, elle semble y avoir trouvé une occasion de pousser développement et innovation. «À la sortie de cette pandémie, on va voir un rush vers l’innovation, la modernisation et la numérisation des entreprises. C’est certain que le commerce électronique va connaître une croissance», avait déclaré Louis Têtu, chef de la direction, au Journal de Québec en avril dernier.

Cette détermination à innover et à se développer a jusqu’ici eu de nombreuses répercussions positives sur l’économie québécoise, notamment en ce qui a trait à la création d’emploi et au rayonnement de l’innovation québécoise à l’étranger.

 

De Sherbrooke vers le monde: Sherweb

Fournisseur mondial de solutions infonuagiques, Sherweb a été fondée en 1998 à Sherbrooke par Peter et Matthew Cassar. L’entreprise, qui compte aujourd’hui plus de 60 000 clients et plus de 6000 partenaires dans une centaine de pays, a reçu de nombreuses distinctions au cours de son existence, la plaçant en tête de son industrie. Avec des bureaux à Sherbrooke et à Longueuil, Sherweb emploie actuellement environ 700 employés.

Sherweb a réussi à rester totalement opérationnelle malgré la pandémie et, qui plus est, a continué de se développer grâce à l’acquisition récente de deux compagnies. D’une part, il y a la venue de C2 Enterprise, chef de file canadien dans le domaine des TI, qui contribuera à renforcer la présence de Sherweb sur le marché du «cloud». D’autre part, l’acquisition de PurelyHR, entreprise canadienne spécialisée en solutions logicielles de gestion des ressources humaines, ajoutera toute une gamme de nouveaux services à son offre.

 

Repenser la culture du travail: Mirego

En 2008 à Québec, trois anciens employés de la compagnie Copernic ont fondé Mirego, une entreprise dédiée à la conception et la production d’une variété de produits numériques. Parmi leurs premiers coups d’éclat: l’application pour tablette La Presse+. Ce succès fut suivi par celui des applications de Bell, du Canadien de Montréal, de la SAQ et plusieurs autres. C’est ainsi que Mirego est devenu l’un des principaux acteurs du virage numérique québécois: en accompagnant les entreprises de divers domaines vers des solutions mobiles pertinentes et innovantes.

Avec des bureaux à Québec, Montréal, Toronto et Palo Alto, Mirego poursuit sa croissance tout en entretenant de fortes relations avec ses clients actuels. «On croit beaucoup au long terme: 87 % de notre clientèle, ce sont des clients qui reviennent. La prochaine étape, c’est d’avoir des clients plus importants à l’extérieur du Canada», affirmait son président et cofondateur, Albert Dang-Vu, à La Presse en 2019.

Toutefois, il n’y a pas que les réalisations de Mirego qui font jaser. L’entreprise se démarque également par ses efforts pour créer une culture et une atmosphère de travail saines pour ses employés. Déjà en 2011, on relevait avec étonnement le modèle de gestion de Mirego, basé sur la confiance et la transparence, où les employés gèrent eux-mêmes leur horaire de travail. Plus tôt cette année, l’entreprise s’est mérité le Grand Prix Echo «Stratégie de rétention et de mobilisation» pour ses initiatives de développement de compétences de ses employés, dont l’objectif principal est de s’assurer que ces derniers sont heureux et épanouis dans leur travail. Aujourd’hui, pandémie ou pas, Mirego continue d’inspirer, et ce, tant par ses produits que par sa vision du travail.

 

Croissance saguenayenne: Filtrartech

Fondée en 2006 à Chicoutimi par Denis Dumais, Filtrartech est une entreprise qui se spécialise dans la conception et la fabrication de systèmes de dépoussiéreurs et «vacuums» industriels destinés à divers secteurs industriels comme ceux du ciment et du béton, de l’aluminium et le secteur minier. L’entreprise a connu une belle croissance au cours des 10 dernières années et ses systèmes de dépoussiérage ont été adoptés par de nombreuses compagnies québécoises et canadiennes. En 2018, l’entreprise a conclu une entente de partenariat avec STAS, une autre entreprise du Saguenay, afin de s’implanter fermement sur le marché international, notamment pour offrir ses divers produits aux industries des mines et des cimenteries américaines.

 

En définitive, qu’il s’agisse de boissons énergisantes, d’applications mobiles ou de systèmes de dépoussiérage, on peut aisément constater que l’audace et l’innovation sont de véritables vecteurs de rayonnement des entreprises québécoises dans le monde, en plus de contribuer à générer de nombreuses retombées positives chez nous.

 

Pour découvrir d’autres exemples d’innovation

Qu’en est-il de l’innovation au niveau local? Alors que la pandémie a amplifié le message sur l’importance de l’achat local, plusieurs initiatives innovantes ont été mises sur pied par diverses organisations. L’article suivant met en lumière 5 projets visant à favoriser l’achat local.

 

Des questions? Des commentaires? Écrivez-nous à editorial@c2.biz