7 conseils pour construire et tirer parti de son réseau d’affaires

Avec la participation des gagnants de l’édition 2021 du concours Entrepreneurs émergents

Lorsqu’il s’agit de créer une entreprise prospère, votre réseau est un atout essentiel. Des incubateurs aux investisseurs, il est important de bien comprendre l’écosystème des start-ups et de savoir comment tirer parti des ressources disponibles pour créer une entreprise capable de résister aux inévitables hauts et bas de l’entrepreneuriat.

Afin d’aider les nouveaux propriétaires d’entreprise à s’orienter dans leur parcours entrepreneurial, C2 Montréal a fait appel aux gagnants de notre concours Entrepreneurs émergents 2021. Innovant dans des domaines allant de la technologie médicale au commerce de détail en passant par l’hôtellerie, cette nouvelle génération de leaders audacieux et talentueux a fondé des entreprises qui ont entre un et trois ans, dont beaucoup ont été lancées au plus fort de la pandémie (et y ont survécu!).

Avec plus de 25 ans d’expérience entrepreneuriale à eux tous.tes, les lauréats suivants ont partagé leurs connaissances durement acquises sur la façon de construire et de tirer parti de son réseau d’affaires.

 

Commencez par établir des connexions humaines

 

Centralio

Jean-Sébastien Duguay

« Il n’est jamais trop tôt pour commencer à faire du réseautage, même si vous n’avez rien à demander. En fait, je pense que c’est mieux de ne rien demander. Il suffit d’établir des contacts d’humain à humain. [Parce que j’ai commencé à me constituer un réseau avant de lancer mon entreprise], je me suis rendu compte que j’avais vraiment un réseau très solide et diversifié parce que je l’avais entretenu pendant toutes ces années. »

« Je réalise que la grande majorité des opportunités que j’ai eues jusqu’à présent dans ma carrière sont liées à mon réseau. » – Isabelle Sciotto, Moka

  

Rejoignez un incubateur dès que possible

 

PLAKK

Kashif Khan

« [PLAKK] a rejoint le District 3 de l’Université Concordia, où nous avons été présentés à d’autres start-ups et investisseurs, qui eux nous ont mis en contact avec d’autres investisseurs de leur réseau. Il s’agit de commencer tôt et d’utiliser les programmes qui sont disponibles à Montréal — beaucoup d’entre eux sont gratuits. Non seulement ils aident à construire votre réseau et à trouver du mentorat, mais certains d’entre eux viennent aussi avec beaucoup de financement. Ensuite vous pouvez tirer parti de ce financement pour obtenir encore plus de fonds et c’est comme ça que les choses commencent à rouler.

Ditch Labs

Laurent Laferrière

« [Ditch Labs] a rejoint Centech à Montréal. Ils ont un secteur de technologie médicale dans l’incubateur, et c’était génial pour nous d’apprendre vraiment rapidement parce que mon cofondateur et moi n’avons pas d’expérience médicale. Je suis plus du côté des affaires et c’était super d’apprendre sur la technologie médicale très rapidement et d’être entourés d’autres start-ups de technologie médicale. »

« [Les incubateurs sont] comme une école de commerce qui est gratuite. J’ai trouvé que ce que j’ai appris [de l’incubateur] vaut pour moi personnellement autant qu’un MBA. » – Pierre Tardivo Marti, Cratos

  

Trouvez des conseillers et des mentors expérimentés

 

AAVAA

Naeem Komeilipoor

« Vous devez avoir ce réseau de mentors très neutres qui peuvent vous aider, en particulier des personnes qui ont construit des entreprises. Vous devez avoir dans votre cercle des gens qui ont de grandes entreprises… ou [qui] ont vendu des entreprises. »

sevenTM

Gabriele Capilli

« Le réseau est essentiel, non seulement en termes de revenus, mais vraiment en termes de développement de votre idée et de suppression de tout ce qui n’a pas vraiment de sens. C’est vraiment en apprenant de personnes qui ont été dans cet environnement pendant peut-être 40 ans et [qui peuvent] voir tout de suite ce qui va fonctionner et ce qui ne le sera pas. »

RSVP : Oui

 

Leav

Olivier Roy

« Allez à des événements, surtout des événements de collecte de fonds. Il est très important, surtout dans le monde des affaires, d’avoir un bon réseau politique, car on ne sait jamais quand on aura besoin de parler à des politiciens, de participer à la discussion sur les nouvelles lois qui sortent. [Par exemple], ce qui va arriver avec les lois sur les cryptomonnaies. Il est très important que les entrepreneurs fassent partie de la discussion. »

Demandez à quelqu’un de se porter garant pour vous

 

WeChalet

Dany Papineau

« Ce que j’ai appris en ce moment, au milieu d’une collecte de fonds, c’est qu’il faut utiliser son réseau pour vous présenter à d’autres personnes afin qu’il y ait ce lien de confiance. Cela permet d’obtenir une meilleure réponse qu’un simple contact à froid. Si un bon ami sait qu’il y a une bonne énergie avec une autre personne, alors vous avez plus de chances de cliquer. »

 

Cela dit, le bon vieux démarchage à froid peut toujours faire des merveilles

 

Goloot

Lucas Béland

« La clé pour construire un réseau de mentors et d’investisseurs a été de dire oui à chaque réunion que l’on me proposait… Chez Goloot, nous avons développé une méthodologie de “cold outreach” où nous écrivons aux gens sur LinkedIn et essayons d’obtenir des introductions. Les gens sont étonnamment ouverts à la proposition et surtout à l’entraide dans un environnement pandémique. Ce qui a fonctionné pour nous, c’est que nous n’avons jamais rien vendu grâce au réseautage à froid. Vous présentez votre histoire et vos valeurs aux gens, vous leur dites qui vous êtes, où vous voulez essayer d’aller, et vous leur dites que vous avez besoin de conseils. »

Cratos

Pierre Tardivo Martin

« Vous seriez surpris du nombre de personnes qui sont prêtes à vous donner des conseils… Des personnes qui, autrement, vous demanderaient, par exemple, 400 dollars de l’heure. [Si] vous leur demandez gentiment un coup de fil de 20 minutes, ils pourraient bien vous le donner. Et puis peut-être que plus tard, ils vous diront : “OK, maintenant je dois vous faire payer.” Mais cette connexion initiale, où ils vous donnent un petit conseil, ça aide… Ne soyez pas timide. Vous n’avez rien à perdre. »

S’appuyer sur d’autres entrepreneurs quand les choses se compliquent

 

Moka

Isabelle Sciotto

« J’aime m’entourer d’entrepreneurs, car même si nous sommes dans des secteurs différents, nous avons tous les mêmes problématiques, que ce soit des problématiques de croissance, de développement de produits, d’approvisionnement, etc. On peut se connecter de différentes manières et dès qu’on a des questions basiques, il y a toujours quelqu’un pour nous aider, pour nous conseiller. »

Découvrez nos entrepreneurs émergents!

Découvrez les lauréats de l’édition 2021 du concours Entrepreneurs émergents dans ce nouvel épisode de C2 Vox Pop, où ils nous font part de leur expérience dans la construction de leur réseau d’affaires.

Des questions? Des commentaires? Écrivez-nous à editorial@c2.biz