C’est quoi le problème? 3 étapes pour le résoudre

Équipe C2

La culture d’innovation, ça ne s’invente pas du jour au lendemain. ça se bâtit. Jason Thomson, instigateur chez Think Jigsaw, propose une méthode créative pour résoudre n’importe quel problème complexe, tout en s’exerçant à stimuler l’innovation en continu.

 

Étape 1: Prenez conscience de votre façon de penser

Avant de passer en mode résolution de problèmes, commencez par comprendre comment vous et vos collègues réfléchissez.

 

Préférez-vous…

  • «voir» une idée? Vous êtes un penseur visuel.
  • «entendre» une idée? Vous êtes un penseur auditif.
  • réfléchir à une idée pendant que vous marchez? Vous êtes un penseur kinesthésique.

 

Vous êtes du genre à…

  • développer une idée existante? Vous êtes un penseur conservateur.
  • partir de zéro? Vous êtes un penseur libéral.

 

Avez-vous plus de facilité à réfléchir…

  • dans le feu de l’action? Vous traitez l’information rapidement.
  • après avoir pris le temps d’analyser le tout? Vous traitez l’information lentement.

 

Préférez-vous réfléchir…

  • seul? Vous êtes un penseur individuel.
  • en équipe? Vous êtes un penseur collaboratif.

 

Étape 2: Demandez-vous «pourquoi?» afin de cerner le vrai problème

Qu’est-ce qui vous indique qu’il y a un problème? Enchaînez les «pourquoi?» pour remonter jusqu’à la source. Examiner les «symptômes» d’un problème permet de le considérer sous un nouvel angle. Voici un exemple :

Problème: L’obélisque de Washington se désintègre

Pourquoi? Utilisation de produits chimiques corrosifs.

Pourquoi? Pour nettoyer la fiente de pigeon.

Pourquoi autant de pigeons? Ils mangent les araignées. Il y a beaucoup d’araignées ici.

Pourquoi autant d’araignées? Elles mangent les moucherons. Il y a beaucoup de moucherons ici.

Pourquoi autant de moucherons? Au crépuscule, ils sont attirés par les lumières.

Solution: Attendre après le crépuscule pour illuminer l’obélisque.

 

Étape 3: Continuez de poser des questions

Trouvez autant de solutions que possible. Puis, posez encore plus de questions. Par exemple: Quelle serait la solution facile? Que feriez-vous si vous deviez recommencer à zéro? Quels sont les obstacles qui vous empêchent de régler le problème?

Ensuite, trouvez la meilleure façon d’expliquer la solution à votre équipe. Aidez-les à avoir une vision claire de la façon dont vous pouvez résoudre le problème.

Mais n’oubliez pas: vous devez être un «thérapeute d’idéation», pas un générateur d’idées. «Votre travail ne consiste pas à trouver des idées, mais bien à créer un environnement propice à les faire émerger», explique Jason. Soyez positif, écoutez les gens et passez à l’action. Soyez ce leader qui demande toujours «pourquoi» pour maintenir une culture propice à l’idéation et à la création.

 

Bientôt sur votre table de chevet (ou votre tablette): Les Notes 2018

Cet article est tiré du volume 4 des Notes de C2 Montréal, Collisions transformatives, à venir cet automne à c2m.tl/minutes2018.

Abonnez-vous à notre infolettre pour être parmi les premiers informés de la sortie des Notes.