Chelsea Manning à C2 Montréal pour parler de droits humains et de diversité

Équipe C2

Chelsea Manning, l’une des voix les plus percutantes en matière de droits humains, prendra la parole lors de la 7e édition de C2 Montréal (du 23 au 25 mai 2018). Femme transgenre et ardente défenseure des droits des détenus et de la communauté LGBTQ+, Chelsea croit fermement qu’avec du courage et de la détermination, nous pourrons mieux contrôler nos données et prendre notre place dans la société.

Porte-parole des droits LGBTQ+

Chelsea est connue pour avoir transmis, en 2010, plus de 700 000 documents confidentiels à WikiLeaks, dont des rapports militaires sur la guerre en Irak et en Afghanistan, afin de dénoncer des violations des droits de l’homme qui seraient autrement passées sous silence.

En 2013, au lendemain du verdict la condamnant à 35 ans de prison, Chelsea s’est déclarée transgenre. Elle s’est ensuite battue pour devenir – avec le soutien de l’Union américaine pour les libertés civiles – la première personne à obtenir des traitements d’hormonothérapie dans une prison militaire. Dans l’un de ses derniers actes à titre de président des États-Unis, Barack Obama a commué sa peine en 2017, près de sept ans après son incarcération.

La participation de Chelsea à C2 Montréal marquera sa première intervention au Canada depuis sa libération.

Déchiffrer le code de la diversité dans le secteur technologique

Chelsea sera interviewée par Lex Gill (chargée de recherche au Citizen Lab) dans le Grand chapiteau 360. Elle animera aussi une Classe de maître et un Atelier, dans lequel elle invitera les participants à se pencher sur le problème – de plus en plus difficile à ignorer – de la discrimination sexuelle dans l’industrie technologique.

«Faire fi de la diversité dans la conception et le développement des technologies a des conséquences bien tangibles», a-t-elle récemment confié à C2 en faisant référence aux dangers du codage raciste et de la police prédictive. «Les dirigeants d’entreprises ont une responsabilité, et doivent réaliser qu’ils peuvent être appelés à répondre de leurs actes.»

Au programme: transparence et protection des données

La femme transgenre de 30 ans a beaucoup changé pendant son passage en prison, et elle a vite constaté que le paysage numérique en avait fait autant.

«Sept ans plus tard», écrivait-elle récemment dans un éditorial du New York Times, «pratiquement tout ce que nous faisons nous contraint à fournir de l’information numérique et nous met à la merci d’algorithmes invisibles qui menacent notre liberté.»

En participant à la Classe de maître de Chelsea à C2 Montréal, vous serez invités à naviguer dans les eaux troubles de la cyberintelligence et à réfléchir au rôle que les réseaux sociaux, les gouvernements, les technologues et l’industrie privée devraient jouer dans la protection de nos données.

Début mai, les participants de C2 seront invités à personnaliser leur expérience en s’inscrivant aux activités qui les intéressent, dont la conférence, la Classe de maître et l’Atelier donnés par Chelsea.

D’autres conférenciers de renom sont aussi attendus à C2, comme Snoop Dogg, Jim Coulter et Sylvia Earle. La liste complète des conférenciers annoncés jusqu’à maintenant se trouve ici.