3 questions à vous poser pour concrétiser votre projet IA

Équipe C2

Vous vous voyez déjà assis dans la chaise du premier VP en IA de votre organisation? Pas si vite. Selon ces experts, vous devriez d’abord vous poser deux ou trois questions avant de vous lancer.

 

L’IA apporte-t-elle (réellement) de la valeur à votre entreprise?

«L’IA est le nouveau “laboratoire d’innovation”», affirme le PDG d’Automat.ai, Andy Mauro, pour illustrer avec une pointe d’humour à quel point elle est tendance. Selon le directeur principal des solutions d’industrie d’Element AI, Richard Zuroff, vous ne devriez avoir recours à l’apprentissage machine que si :

  • Vous êtes appelé à effectuer une tâche ou un ensemble de tâches qui sollicitent beaucoup d’intuition (reconnaître un visage, par exemple)
  • Vous avez besoin de grandes quantités de différents types de données pour prendre la meilleure décision
  • Cette technologie simplifiera la prise de décision
  • Elle rendra l’interaction avec un système plus organique
  • Elle améliorera un processus central qui générera un avantage compétitif

«En tant que dirigeant, la dernière chose que je veux, c’est de m’embarquer dans un projet 100 % scientifique.» — Andy Mauro

 

Quel est votre problème?

Si votre entreprise remplit au moins l’une des conditions énoncées, félicitations! L’IA peut vous aider. À présent, il est important de définir précisément le problème que vous souhaitez résoudre.

Un problème simple

Vous êtes un détaillant qui tente de planifier les embauches saisonnières.

Une solution d’IA

Vous pourriez estimer le volume de transactions en ligne du 1er novembre au 20 décembre en vous basant sur les cinq dernières périodes des Fêtes pour déterminer combien de commis d’entrepôt temporaires embaucher.

La plupart des entreprises veulent installer des solutions d’IA de façon macro, pour résoudre plus d’un problème ou automatiser plusieurs ensembles de tâches. Toutefois, prévient la cofondatrice et chef de la direction scientifique de Stradigi AI, Carolina Bessega, il est plus sage de commencer modestement et d’augmenter progressivement la présence de l’IA.

 

Acheter, développer ou s’associer?

Une autre question se pose: devriez-vous acheter une solution, monter une équipe spécialisée en R et D dans le secteur de l’IA, ou faire appel à des partenaires? Voici quelques pistes de réflexion pour y voir plus clair.

Écoutez l’épisode Separating the real from the hype du McKinsey Podcast.

Acheter: «Si la solution dont vous avez besoin existe, achetez. Sinon… créez-la», indique Shelby Austin, lead national des analyses stratégiques et de la modélisation chez Deloitte Canada. Tant que les risques, les coûts, l’expérience et les revenus vous conviennent, vous devriez bâtir votre solution.

Développer: Avant de vous lancer dans le développement de votre propre solution, soyez averti: vous devrez embaucher plus d’un chercheur en IA. «Une partie importante de ce processus repose sur la collaboration. Il est difficile de faire des avancées lorsqu’on est seul», affirme Carolina.

S’associer: Carolina suggère aussi de vous associer à une entreprise d’IA qui emploie déjà des scientifiques et des ingénieurs. Vous obtiendrez des résultats plus rapidement.

 

Bientôt sur votre table de chevet (ou votre tablette): Les Notes 2018

Cet article est tiré du volume 4 des Notes de C2 Montréal, Collisions transformatives, à venir cet automne à c2m.tl/minutes2018.

Abonnez-vous à notre infolettre pour être parmi les premiers informés de la sortie des Notes.