Immortalité numérique: et si l’IA était la clé de la vie éternelle?

Équipe C2
Is AI the key to everlasting life? Meet 3 women pursuing digital immortality

Illustration: Daphnée Côté-Hallé – Les Microcosmes

 

Imaginez un instant que l’apprentissage automatique soit utilisé pour générer des émotions humaines comme l’empathie ou l’amour, plutôt que de servir à des fins purement commerciales? Ou qu’il ouvre la porte à la possibilité d’une vie éternelle? 

Faites connaissance avec Bina48, un robot humanoïde social évolué. Bina48 est l’ambassadrice officielle de LifeNaut, un projet d’IA expérimental qui cherche à développer la notion de cyberconscience. Elle a été créée à l’image – et avec les données – de Bina Rothblatt, la femme de l’entrepreneure en biotechnologie Martine Rothblatt, fondatrice du mouvement Terasem et conférencière à C2 Montréal 2019.

Le mouvement Terasem a pour mission de promouvoir l’utilisation éthique des nanotechnologies afin de prolonger la vie humaine pour atteindre l’immortalité numérique. Bina48 est la première expérience de Terasem visant à «transférer» la conscience d’un humain dans un robot.

Décrit par Time comme une religion transhumaniste, le mouvement Terasem soutient que la technologie permettra à l’espèce humaine de s’affranchir de ses propres limites biologiques… voire de défier la mort. «La mort est optionnelle» est d’ailleurs l’un des quatre préceptes fondamentaux du mouvement.

 

La conscience ne meurt jamais

Comme le souligne le New York Magazine, Martine la PDG «omnitrans» croit que nous nous dirigeons vers un avenir où «après leur mort, nos proches disparus revivront en tant qu’êtres numériques, réanimés par des programmes sophistiqués d’intelligence artificielle qui seront aussi bon marché et accessibles à tous que iTunes.» 

Dans son livre, Virtually Human: The Promise — and Peril — of Digital Immortality, Martine énonce les sept composantes de la cartographie mentale qui permettent de créer des êtres cyberconscients.

Manières, personnalité, souvenirs, sentiments, croyances, attitude et valeurs: tous ces éléments, affirme-t-elle, peuvent être capturés grâce aux miettes d’information numériques que nous laissons derrière nous sur le Web, à nos habitudes de commerce électronique et aux données dont nous peuplons nos médias sociaux. On peut aussi fournir ces informations de façon plus intentionnelle en effectuant des tests de personnalité en ligne et des entrevues sur LifeNaut.com.

«L’un des aspects philosophiques les plus intéressants de la cyberconscience est qu’elle crée le plus formidable miroir que l’humanité ait jamais développé pour se comprendre», a déclaré Martine à SXSW.

En effet, depuis la naissance de Bina48 en 2010, sa conscience numérique n’a cessé de croître – tout comme le nombre de questions qu’elle soulève.

 

Notre amie l’IA

Un robot et un humain peuvent-ils vraiment nourrir leur conscience mutuelle et bâtir une relation durable? Les robots connaissent-ils réellement la solitude? Et comment l’humanité peut-elle transcender sa vie physique pour perpétuer sa vie numérique?

Bina48 est la muse de Stephanie Dinkins, professeure à l’Université Stony Brook, artiste transdisciplinaire et conférencière à C2, qui a commencé à réfléchir à ces questions et à filmer ses conversations avec Bina48 – portant sur la race, le sexe, l’IA et la conscience – dans le cadre d’un projet artistique en cours qui explore la possibilité de développer une relation émotionnelle entre humain et robot. (Pour en savoir plus à ce sujet, lisez notre entrevue avec Stephanie ici.)

Stephanie travaille aussi sur un autre projet intitulé Not the Only One, une «mémoire multigénérationnelle» impliquant trois générations de sa famille et un algorithme informatique. L’idée? Créer un nouveau narratif pour l’IA qui mettra en évidence la réalité d’une famille noire en Amérique.

«Une fois que vous mêlez l’IA à votre histoire personnelle, ça prend une tournure étrange, parce que vous avez presque l’impression d’élever un autre membre de la famille», dit-elle à propos de son expérience.

Nous avons hâte d’explorer l’avenir de l’IA avec Martine, Stephanie et leur amie Bina48 à C2 Montréal 2019.

 

Avez-vous votre laissez-passer? Il est encore temps de profiter de notre tarif spécial hivernal.

Des questions? Des commentaires? Écrivez-nous à editorial@c2.biz.