Intro à l’économie (et au design) circulaire

L’économie linéaire nous mène droit dans un cul-de-sac. Vous trouvez qu’on exagère? Pensez-y: d’ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans l’océan. Alors, qu’est-ce qu’on peut y faire?

Il s’agit de remplacer la mentalité de base de l’économie linéaire : «conception – utilisation – dépotoir». Dans le cadre de l’économie circulaire, on s’assure de revaloriser chaque pièce d’un produit et chaque ressource utilisée dans son procédé de fabrication. Ses partisans affirment que l’économie circulaire pourrait même réduire de 50 % nos émissions de carbone. Par contre, pour adopter ce nouveau modèle, il faut changer complètement la façon de concevoir des produits. Comment? Qui dit économie circulaire dit aussi design circulaire.

Changer de perspective et boucler la boucle

Pendant les 100 dernières années, le design consistait à créer des objets qui ont une seule vie utile, à la fin de laquelle ils se retrouvent au dépotoir. Le design circulaire, quant à lui, implique la création de produits recyclés et réutilisés, conçus de manière à ce que toutes leurs pièces restent en circulation, sans jamais prendre le chemin de l’enfouissement. En un mot, le produit et ses matériaux existent en boucle fermée qui permet de multiples usages pour de nombreuses personnes. Et les applications de cette vision sont aussi nombreuses que lucratives.

Par exemple, le design circulaire peut aider à concevoir un produit qui se mettra lui-même en vente après un certain temps, selon le principe use-it-or-lose-it.


Chris Grantham lors de sa classe de maître à C2 Montréal 2017

 Dans la nature, rien ne se perd

IDEO est une entreprise spécialisée dans la diffusion du design thinking, dont le design circulaire est un élément clé. Chris Grantham, le directeur du portfolio économie circulaire dans leur bureau de Londres, a donné une classe de maître sur le sujet à C2 Montréal 2017.

«Le gaspillage n’existe pas à l’état naturel, précise Chris. Il n’y a ni début ni fin au processus de design circulaire.»

Les jeans entièrement compostables de Freitag sont un bon exemple de design circulaire.

Pendant la session de travail, Chris a invité les participants à imaginer des produits qui correspondent au modèle circulaire. Voici deux idées suggérées par les participants:

  • Une chaussure compostable faite de résidus issus de la production du lait;
  • Un appareil de cuisine universel, style couteau suisse.

Adoptez une vision circulaire du design en trois étapes:

  1.  Explorer les besoins émotionnels et les exigences fonctionnelles liés à un produit. Reprenons notre exemple de chaussure. Elle doit ressembler en tout point à une chaussure, être confortable et fonctionnelle, mais sans se retrouver au dépotoir et revenir hanter vos arrière-arrière petits enfants.
  2. Réfléchir à de meilleures façons de répondre à ces besoins grâce à des stratégies circulaires. Par exemple, notre chaussure ne sera pas éternelle. Pour la faire durer, il faut créer une boucle producteur – utilisateur – producteur – utilisateur.
  3. Développer un raisonnement:
    • Pourquoi ce produit est-il meilleur pour son utilisateur? Il aide à réduire son empreinte écologique, littéralement.
    • Qu’est-ce qui le rend circulaire? La chaussure retourne au producteur pour être réparée, recyclée ou compostée.
    • Quels systèmes doit-on mettre en place pour assurer sa réutilisation ou sa revalorisation? Par exemple, envoyer une nouvelle paire de chaussures sur réception des premières.

L’avantage du design circulaire, c’est que la réutilisation du produit ou de ses composantes est prévue dès le départ, ce qui maximise la période d’utilité. En optimisant les ressources et en préservant le capital pré-existant, la pensée circulaire est non seulement bonne pour la conscience, mais permet également de maximiser la valeur des objets et des matériaux. Ce qui, bien entendu, n’est pas le cas actuellement. Mais est-ce que c’est vraiment si pire que ça? Voyons ce que Chris en dit.

«Un problème important de l’économie linéaire est la perte de valeur: des occasions représentant des billions de dollars sont tout simplement perdues.»

La question à se poser
Y a-t-il un potentiel inexploité de design circulaire dans votre industrie?

Cet article est adapté des Notes de C2 Montréal 2017.

Conférenciers

Vidéos

Blog