Servir, écouter et protéger: la mission de Fidji Simo, directrice de l’appli Facebook

Par Robyn Fadden
Fidji Simo reveals how she’s growing the Facebook App-eal

«En tant que leader, mon rôle consiste à énoncer clairement les objectifs et les intentions, afin que mes équipes puissent se concentrer à trouver le chemin pour y parvenir.» Et dans le cas de Fidji Simo, ce chemin mène souvent tout droit dans le quotidien de millions d’utilisateurs partout dans le monde.

Depuis son arrivée chez Facebook en 2011, la directrice de l’application, Fidji Simo, a accompagné le géant des réseaux sociaux à travers de multiples transitions – dont le passage au mobile puis à la vidéo. Aujourd’hui, elle dirige le développement et la stratégie pour l’ensemble de l’appli Facebook, du fil d’actualités aux publicités en passant par Facebook Dating. Sa mission: développer des produits et services qui aident non seulement les gens à communiquer avec leurs amis, leur famille et leur communauté, mais qui reflètent aussi la façon unique dont ils utilisent l’application.

C’est dans cette optique que Fidji a eu une idée de génie: arrêter de nous faire perdre notre temps. Elle révèle sans détour une facette importante de la stratégie élaborée par son équipe: s’assurer que le temps que les utilisateurs passent sur Facebook est précieux à leurs yeux. «Nous voulons bâtir ce que les gens nous disent qu’ils veulent vraiment», exploque-t-elle.

 

Souriez, Fidji vous écoute

Avant de prendre les rênes de l’application Facebook en mars 2019, Fidji a dirigé une équipe de plus de 700 chefs de produits et ingénieurs en tant que vice-présidente de la division de la vidéo, des jeux et de la monétisation. Elle a fait de la publicité vidéo une source de revenus significative, en plus de lancer la fonctionnalité Facebook Live, qui a généré plus de 3,5 milliards de diffusions à ce jour. «Quand on a vu Facebook Live décoller, on a réassigné 100 ingénieurs pour y travailler de nuit.» Or, la plateforme de contenu original Facebook Watch – aussi lancée par son équipe – n’a pas connu le même succès du jour au lendemain.

«Nous sommes assez agiles pour revoir les priorités. J’ai donc écouté les commentaires des consommateurs, demandé conseil à mon équipe et apporté des changements stratégiques», explique Fidji. «Ça impliquait de réécrire les règles.» Au lieu de limiter Watch aux vidéos provenant d’un petit nombre de diffuseurs, elle a fait en sorte que les gens aient accès à une quantité exponentielle de contenu issu de toutes les pages.

Cependant, ce n’est qu’au cours des deux dernières années que le plus grand changement de cap au sein de l’équipe de Fidji s’est opéré, quand la protection de la vie privée est venue se placer tout en haut de leur liste de priorités.

«Nous sommes une entreprise complètement différente de ce que nous étions il y a quelques années», explique Fidji, soulignant des changements tels que la réduction spectaculaire de la quantité d’informations accessibles aux autres applications, la mise à jour des paramètres de confidentialité, la création de meilleurs outils d’accès à l’information et la mise en place des mesures prescrites par le règlement général de l’UE sur la protection des données pour l’ensemble des utilisateurs de Facebook.

 

Quand ça clique

Selon Fidji, «l’une des meilleures façons de créer des produits consiste à observer ce que les gens font déjà sur Facebook et à leur simplifier la vie». À force d’entendre les histoires de gens ayant trouvé l’amour sur Facebook – qui compte plus de 200 millions d’utilisateurs s’affichant comme célibataires –, Fidji et son équipe y ont vu une opportunité de jouer les entremetteurs. C’est ainsi que leur est venue l’idée de Facebook Dating, une fonctionnalité optionnelle permettant de rencontrer d’autres utilisateurs en fonction de leurs préférences et de leurs intérêts.

«La sécurité et la protection de la vie privée sont au cœur de chacune des décisions que nous prenons», affirme Fidji, et Facebook Dating ne fait pas exception. En fait, cette fonction touche on ne peut plus directement à ces questions. Comme dans le cas de Facebook Watch, au moment de créer la fonction de dating, son équipe a parlé à des milliers de personnes pour guider le développement du produit, «des adeptes des sites de rencontre en ligne aux chercheurs en passant par des experts en sécurité et en protection de la vie privée».

Elles ont notamment appris que lors d’un premier rendez-vous, la préoccupation numéro un des femmes vivant en Colombie et en Thaïlande était leur sécurité. L’équipe a donc créé un dispositif leur permettant de partager leur emplacement et les détails de leur rencontre avec leurs amis et leur famille. Au moment de concevoir de nouveaux produits, Fidji affirme que son équipe tient compte de toute la rétroaction qu’elle reçoit.

«Chaque mois, j’examine comment nous dépensons notre temps et nos ressources et je m’assure que ça correspond à nos intentions et à notre stratégie», explique Fidji. «J’évalue aussi constamment si de nouvelles informations devraient avoir un impact sur nos plans, afin d’ajuster le tir au besoin et de ne manquer aucun virage.»

 

Créativité 360 degrés

Un autre des chevaux de bataille de Fidji est d’insuffler de la diversité et de la créativité au sein de l’industrie technologique. Il y a six ans, elle s’est associée à Deborah Liu, vice-présidente du marché et du commerce de Facebook, pour cofonder Women in Product (WIP), un OBNL dont l’objectif est de regrouper les créatrices et de bâtir une communauté de femmes leaders dans ce secteur.

«Puisqu’être chef de produit, c’est essentiellement résoudre les problèmes que vous observez dans le monde, nous avons décidé de résoudre celui-ci en créant WIP et sa conférence annuelle pour faire grandir cette communauté année après année», dit-elle. Pari réussi: en l’espace de quatre ans seulement, la communauté WIP a rallié 17 000 membres et leur conférence annuelle réunit 2 000 femmes.

Mais pour Fidji, la créativité va au-delà de la sphère du travail.

«La créativité est une dimension clé dans ma vie», affirme-t-elle, soulignant qu’elle s’est récemment jointe aux conseils d’administration du Cirque du Soleil et du L.A. Dance Project de Benjamin Millepied. «Je n’ai pas pu résister à l’envie de faire partie de l’aventure de ces deux organisations.»

La créativité occupe aussi une place importante dans les temps libres de Fidji, qui est aussi peintre et sculpteuse à ses heures.

«Pour moi, le processus de création demeure très semblable au travail comme ailleurs, dans la mesure où ça consiste à imaginer quelque chose qui n’existe pas encore et à vouloir lui donner vie», dit-elle. «Je crois que chaque personne est un artiste et que l’art rapproche les gens en semant l’émerveillement dans leur vie.»

 

Anticipez le prochain virage

Ne manquez pas votre chance d’entendre Fidji et une foule d’autres conférenciers de classe mondiale à C2 Montréal, du 27 au 29 mai 2020.

ACHETEZ VOTRE LAISSEZ-PASSER

 

Des questions? Des commentaires? Écrivez-nous à editorial@c2.biz