Les dangers de la pensée de groupe

Équipe éditoriale C2
L’hydre de Lerne – que vous voyez ci-dessous – illustre un danger qui menace votre entreprise: le phénomène de la pensée de groupe. Imaginez que les têtes de l’hydre représentent un groupe de personnes et posez-vous la question: «La diversité des gens assis autour d’une table est-elle garante de la diversité de leurs idées?»

Selon Carolyn Lawrence, leader en matière d’égalité des sexes, d’inclusion et de diversité chez Deloitte Canada, la réponse est non pour la simple et bonne raison que ce qui favorise la diversité de pensée, ce sont plutôt nos façons de penser.

Retour sur une discussion qui, bien qu’elle ait eu lieu lors de l’édition 2018 de C2 Montréal, reste toujours aussi pertinente.

Notre mode de pensée se base sur des perceptions bien personnelles et sur ce qui fonctionne le mieux avec nous. Par conséquent, nous avons tendance à n’utiliser qu’une ou deux approches différentes. Or, selon Deloitte, il existe six types d’approches qui peuvent nous permettre de résoudre des problèmes complexes. Notre approche de prédilection peut aussi être:

1. Axée sur les gens
2. Axée sur les faits
3. Axée sur le processus
4. Axée sur les risques
5. Axée sur les résultats
6. Axée sur les options

Soyons honnêtes: personne n’excelle dans ces six approches, d’où la nécessité de rassembler des forces complémentaires dans votre équipe. Comment les dirigeants peuvent-ils mettre cette idée en pratique tout en favorisant la diversité démographique?

Les recherches de Deloitte révèlent que les équipes affichant les plus hauts taux de performance sont diversifiées, tant sur le plan cognitif que démographique. La diversité cognitive renvoie aux différentes expériences éducatives et pratiques des individus, ainsi qu’à la la diversité des cadres mentaux qui sont mis à profit pour s’attaquer à des problèmes.

Miser sur le pouvoir de la diversité de pensée est donc un bon moyen d’éviter la pensée de groupe. Soit. Mais les chercheurs de Deloitte ont aussi constaté qu’après tout, ce qui compte le plus, c’est la façon dont vous traitez les gens. Faire preuve de leadership inclusif (axé sur l’équité, l’authenticité et la valorisation des individus) est la meilleure façon de motiver les membres de votre équipe à donner le meilleur d’eux-mêmes.

 

À REGARDER
«We need more diversity to solve complex problems» (en anglais), avec le Professeur Scott Page de l’Université du Michigan, qui a inspiré la méthode de Deloitte.

 

Des questions? Des commentaires? Écrivez-nous à editorial@c2.biz