Pourquoi les conférences sont (toujours) une formule gagnante

Équipe C2
Why conferences are king: the not-so-secret formula

Le grand quotidien national Globe and Mail est présentement à la recherche d’un barman et d’un gérant de salle pour son nouvel espace de conférence à Toronto. Le New York Times ne se contente plus d’écrire pour ses lecteurs; il les invite à se joindre aux journalistes pour s’attaquer à des questions brûlantes, de ce qui se passe dans l’industrie des produits de luxe aux nouvelles percées en IA.

Ce qui a commencé il y a trois décennies par une série de réunions secrètes sur l’avenir de la musique est devenu le colossal SXSW d’Austin, au Texas, un hybride entre une conférence et un festival. Et TED – qui a été lancé dans les années 80 sous la forme d’une conférence sur la technologie, le divertissement et le design – s’est transformé en une bibliothèque comptant plus de 2000 conférences dans plus de 100 langues.

Le célébrissime Burning Man est né d’une simple soirée festive autour d’un feu de joie. Fondée sur des principes fondamentaux comme l’inclusion, l’autosuffisance radicale et la pratique du don désintéressé, cette ville éphémère qui apparaît chaque année dans le désert est devenue une destination si prisée de l’élite corporative qu’elle s’est embourgeoisée. (L’an dernier, les organisateurs ont entendu dire que des lancements de produits avaient même eu lieu sur le terrain, et n’étaient pas enchantés de la chose…)

Les chercheurs suisses sont tellement fascinés par l’expansion mondiale de Burning Man – avec des événements dérivés dans plus de 30 pays – qu’ils en ont fait l’objet d’un projet de recherche de 100 000$ étalé sur plusieurs années. Les conclusions préliminaires suggèrent que les «Burners» repartent du désert plus confiants et plus ouverts d’esprit.

Bien qu’en cette ère de swipes, de clics et de snaps, certains craignent que nous ne soyons tous en train de devenir des workaholics accros à leur téléphone, tout porte à croire que rencontrer des gens dans la vraie vie n’est pas encore passé de mode.

En fait, les rassemblements en tous genres n’ont jamais eu autant de succès.

Des grandes marques aux petites start-ups, les événements connaissent un regain de popularité. Et c’est parce que du branding au réseautage en passant par les profits et les leads qu’ils génèrent, ils sont tout simplement bons pour les affaires.

 

Une poignée de main vaut mille mots

handshake

Vous vous demandez peut-être pourquoi, en 2019, alors que nous pouvons Zoomer, FaceTimer ou Skyper à tout moment, certaines des personnes les plus occupées au monde croient encore que ça vaut la peine de se déplacer pour rencontrer quelqu’un.

La réponse va de soi: c’est en frayant avec d’autres esprits allumés et diversifiés que vous découvrirez peut-être votre prochain mentor, partenaire, meilleur ami ou âme soeur en affaires. Ne sous-estimez jamais le pouvoir d’une bonne conversation. Qui sait où celle-ci pourrait vous mener, vous et votre entreprise.

Il s’avère également que nous ne sommes pas aussi bons que nous le pensons pour convaincre les gens par courriel. Une étude publiée dans le Journal for Experimental Social Psychology a révélé que les demandes effectuées en personne avaient 34 fois plus d’impact que les demandes par courriel.

La science dit aussi que c’est payant de tendre la main. Littéralement. Des chercheurs de Harvard et de l’Université de Chicago ont découvert – au fil de quatre études différentes – que le fait de se serrer physiquement la main de quelqu’un joue en faveur des négociations et ouvre la porte à une coopération potentielle.

Alors, vous doutez encore du pouvoir de la poignée de main?

 

Les expériences nous rapprochent


C’est notre portefeuille qui le dit: nous sommes collectivement plus enclins à dépenser de l’argent pour vivre des expériences que pour acheter des objets, et le milieu des affaires ne fait pas exception.

Thomas Gilovich, professeur de psychologie à l’Université Cornell spécialisé dans l’étude du bonheur, a expliqué à Fast Company que l’une des raisons pour lesquelles nous sommes tous attirés par les expériences est que nous pouvons partager celles-ci entre nous – et qu’elles nous aident à être en relation avec les autres.

Comme l’a affirmé la fondatrice du Huffington Post, Ariana Huffington, au New York Times, même si le numérique est aujourd’hui roi et maître, nous éprouvons un besoin paradoxal «de faire partie de la vraie vie, de connecter avec d’autres êtres humains et d’échanger avec des personnes en chair et en os».

Rencontrer les gens dans la vraie vie permet de marquer les esprits et d’établir des liens significatifs, et la plupart des industries dépendent de leur capacité à cultiver de bonnes relations. Après tout, qui dirait non à une belle rencontre fortuite?

Un rapport de McKinsey soulève trois principaux facteurs qui expliquent que nous préférions désormais investir dans notre capital expérientiel que dans des objets:

  • Nous avons réalisé que faire des choses nous rend plus heureux que d’acheter des choses.
  • Nous souffrons tous d’un sérieux cas de FOMO.
  • Notre existence virtuelle sur les médias sociaux se fonde sur notre «contenu personnel». Bref, pour avoir l’air cool, il faut faire des choses cool.

 

Comme un mini-MBA en accéléré

Une autre raison pour laquelle les événements gagnent en popularité malgré nos horaires de plus en plus chargés, c’est justement parce qu’ils nous donnent accès à un condensé d’apprentissages. Les conférences, panels, ateliers et classes de maître sont conçus pour permettre aux participants de se douter d’outils pratiques qu’ils pourront rapporter au bureau, tout en vivant des moments inoubliables.

Découvrir un nouveau processus créatif, mettre la main à la pâte et nous attaquer collectivement à des problèmes sont d’excellentes façons de stimuler notre créativité et d’établir d’importantes connexions intellectuelles. Voilà l’occasion de vous perfectionner sans retourner sur les bancs d’école – et de repartir avec une foule de leçons inspirantes.

Enfin, le plus grand avantage des conférences, c’est qu’une fois qu’elles sont terminées, vous pouvez faire profiter toute votre équipe de ce que vous y avez appris. Bref, c’est un investissement gagnant pour vous comme pour votre entreprise au grand complet!

 

Parlant de conférences…Avez-vous votre laissez-passer pour C2 Montréal 2019? Achetez-le aujourd’hui même!

Des questions? Des commentaires? Écrivez-nous à editorial@c2.biz.