Leçons de créativité d’un grand vizir de Disney

Équipe C2
Creativity lessons from a Disney animation master

 

«Chaque grande crise que le monde a connue a été réglée par des gestes forts de créativité. Nous avons besoin de beauté et de magie, pour nos cœurs et nos esprits.»

À la fois scientifique fou et magicien de la créativité, Dave Zaboski, ancien animateur chez Disney, «transforme les idées en choses» au moyen d’un processus créatif unique qui nous pousse à voir notre propre créativité sous un autre jour.

Les créations de Dave ont donné vie à des films comme La Belle et la Bête, Aladdin, Le Roi Lion et Pocahontas. Dans les studios de Disney, «c’était comme travailler dans la chocolaterie de Willy Wonka, en fait». Il y a vu des artistes «atteindre cette mince frontière entre le connu et l’inconnu, et amener la transcendance dans le moment présent.»

Comment s’y prenaient-ils? La magie se produit sur une voie en spirale qui réunit des collaborateurs et leur permet de créer, de s’organiser et de faire les choses de façon inédite. Paradoxalement, selon Dave, pour rester sur la bonne voie, vous devez laisser errer votre processus créatif. Vous arriverez ainsi à votre destination le moment venu.

 

Adopter un processus créatif non linéaire

Si vous comprenez l’animation, vous comprendrez l’univers, affirme Dave. L’énergie et l’inspiration vont dans toutes les directions, souvent sans qu’on n’y comprenne rien, jusqu’à ce que de nombreuses parties différentes finissent par s’unir. Les diversions sont généralement considérées comme des distractions plutôt que comme des occasions à saisir; mais il y a tellement d’énergie et de créativité qui se trouvent à l’extérieur de la voie tracée.

Pour performer dans le chaos, utilisez votre énergie pour:

  • Croire. Comment faites-vous confiance au projet auquel vous travaillez?
  • Collaborer. Écoutez les talents qui vous entourent. Remerciez les gens qui participent au projet, célébrez leurs efforts.
  • Risquer. Combien de temps êtes-vous capables d’attendre qu’une solution émerge dans un état de confusion et d’incertitude?
  • Décliner. Visez une analyse mesurée; réglez vos problèmes en marchant. Dave dit que, pour les animateurs, les traces laissées sur le papier sont des artefacts – c’est l’expérience qui est importante.
  • Savoir conclure. «Il faut deux personnes pour finir une peinture: le peintre, et quelqu’un qui lui dit de s’arrêter.» Concluez de façon spectaculaire (lorsqu’on le fait, nos histoires sont plus marquantes).

Pour Dave, lorsqu’on est créatif, on cultive la tolérance à la confusion. «Le secret est de coller à son processus sans attendre de réponse, et de laisser la solution se révéler d’elle-même dans toute sa splendeur.» Laissez cet état de confusion vous guider.

 

Soutenez les idées, pas les egos

Walt Disney a créé le terme «plusser quelque chose» (to plus something).

Plusser, c’est être au service d’une idée, et non de son ego. Ça veut dire présenter une idée à un collaborateur et, ensemble, de se poser les questions suivantes et d’y répondre: d’où l’idée vient-elle? Où en êtes-vous présentement? Où cela s’en va-t-il?

Plusser contribue à créer une culture de collaboration. Pour citer Dave: «Soyez au service de la trajectoire de l’idée, plutôt que l’aigle qui s’envole avec.»

 

Les Notes de C2 Montréal: Solutions inspirantes pour leaders créatifs

Cet article est tiré de Collisions transformatives: Les Notes de C2 Montréal 2018, un condensé d’idées fortes destiné à tous ceux qui souhaitent mieux comprendre les grandes forces qui gouvernent leur industrie et le monde. Poursuivez votre lecture ici.

Questions ou commentaires? Écrivez-nous à editorial@c2.biz.