Réseauter en 2017: place au «braindating»

Pour certains, rien n’est plus angoissant, lorsqu’ils participent à une conférence, que de faire du réseautage. Ils préféreraient (de loin!) garder les yeux rivés sur leur téléphone intelligent plutôt que de prendre le risque de se présenter à un inconnu ou de se retrouver coincés dans une conversation oiseuse. Pourtant, lorsqu’on demande aux gens pourquoi ils assistent à des conférences, la plupart citent le réseautage comme raison principale – l’éviter n’est donc pas la solution…

Parfois, les rencontres ont besoin d’un petit coup de pouce. C’est ce à quoi fait référence Christine Renaud, présidente et cofondatrice de E-180, l’entreprise à vocation sociale qui propulse les «braindates» à C2 Montréal, lorsqu’elle parle d’«orchestrer d’heureux hasards».

Christine Renaud en pleine action, lors de l’une des dizaines de braindates qu’elle a faites à C2 Montréal 2016

«Il n’y a rien de plus satisfaisant que de faire des rencontres pertinentes, explique-t-elle. Les braindates éliminent les barrières du réseautage et aident les gens à s’engager directement dans des conversations réellement significatives. Notre travail, c’est de jumeler des gens pour engager des conversations constructives et encourager l’apprentissage collaboratif.»

Les braindates sont d’ailleurs parmi les principales raisons pour lesquelles le Harvard Business Review et BizBash ont souligné le caractère unique du réseautage à C2 Montréal. Bien sûr, de plus en plus de conférences proposent des applications sociales à leurs participants, mais le concept des braindates va bien au-delà d’une simple appli ou même d’une technologie innovante.

En effet, le cœur de l’expérience a lieu en personne, et il y a des spécialistes du jumelage disponibles sur place pour vous présenter des gens avec qui vous pourriez avoir des atomes crochus. Le processus personnalisé élimine ainsi toutes les approximations de votre démarche de rencontres.

Voici comment ça fonctionne:

Quelques semaines avant la conférence, les participants reçoivent un courriel avec un lien pour s’inscrire. Une fois connectés, ils sont invités à dresser la liste des sujets qui les passionnent ou qu’ils seraient intéressés à découvrir ou approfondir.

«Pour profiter de la meilleure expérience possible, nous recommandons aux gens de planifier leurs rencontres bien avant l’événement», conseille Pierre Noïnski, directeur des services aux participants à C2 Montréal. «Il se passe beaucoup de choses pendant C2; ceux qui attendent à la dernière minute pourraient avoir du mal à s’ajouter à l’horaire.»

Les participants sont encouragés à rédiger des offres détaillées afin de générer les meilleures rencontres possible. Les offres peuvent être très variées, de la mise en œuvre d’une campagne de marketing expérientiel dans le Bronx pour une marque de détaillant à la technique pour se tenir en équilibre sur les mains.

«Ce n’est pas strictement professionnel, non plus, nuance Christine. Le braindating concerne l’être humain dans son ensemble. Tout le monde a quelque chose à partager.» Pour appuyer son propos, elle cite l’une des offres les plus populaires des éditions précédentes: celle d’un étudiant qui offrait de critiquer des produits du point de vue d’une personne de la génération Y.

Après avoir détaillé vos offres et intérêts, vous pourrez jeter un œil à ceux des autres participants de C2 et décider avec qui vous aimeriez avoir une braindate – soit en tête à tête, ou en groupe (nouveauté 2017).

La programmation de trois jours de C2 Montréal est conçue de manière à vous donner amplement le temps de fixer ces rendez-vous. Les rencontres durent habituellement 30 minutes, mais peuvent se prolonger aussi longtemps que les participants le désirent.

La suite est assez simple : vous vous présentez au Lounge de Braindating à l’heure convenue, où un spécialiste du jumelage vous présentera votre braindate. Vous pouvez rester dans le lounge, qui offre un des espaces de rencontres (par exemple des vélos stationnaires), mais libre à vous d’emmener votre braindate où bon vous semble. Parmi ceux qui ont opté pour un autre endroit, plusieurs ont fait un tour de grande roue ou de bateau sur le canal de Lachine.

Comment braindater
– Quelques semaines avant C2, connectez-vous à la plateforme et partagez les sujets qui vous passionnent ou qui vous intéressent
– Parcourez ce que proposent les autres participants
– Planifiez des braindates en tête à tête ou joignez-vous à un groupe
– À C2, rendez-vous au Lounge de Braindating
– Rencontrez des gens passionnants et participez à des conversations constructives en apprenant les uns des autres


«Trente minutes avec la bonne personne – et les bonnes questions – peuvent faire toute la différence.» – Karim Traiaia, cofondateur de BloomChat, participant 2016

«L’une de mes braindates favorites a donné lieu à un lunch absolument fantastique la première journée. La personne avec qui j’avais rendez-vous est arrivée accompagnée d’autres personnes et nous avons partagé un passionnant repas qui a duré une heure (ce qui, à C2, est l’équivalent d’un lunch de 5 heures). Les jours suivants, ce repas a entraîné une série de nouvelles connexions. La braindate a initié une réaction en chaîne.» – Welby Altidor, directeur de création exécutif, participant 2016


«L’une de mes braindates va propulser mon entreprise dans de toutes nouvelles sphères. Je ne peux pas vous dire qui j’ai rencontré, mais c’était incroyable.» – Tomas Dorta, cofondateur et pdg, Hybridlab, participant 2016


«J’ai rencontré des gens de partout. La personne avec qui j’étais il y a un moment, dès qu’on a commencé à discuter, c’est comme si j’avais trouvé un frère. Nous partageons les mêmes valeurs, les mêmes idées. Nous avons déjà prévu nous voir demain, après la conférence. Je suis en Israël et lui au Brésil, et on va travailler ensemble.» – Niv Horovitz, cofondateur, WeStart, participant 2016

Vous êtes plutôt du genre à vous décider à la dernière minute? Vous pourriez quand même avoir la chance de prendre part à des braindates. Vous n’avez qu’à vous présenter au lounge, où les spécialistes du jumelage vous aideront à configurer votre profil et à rencontrer des personnes qui ont eu des annulations de dernière minute ou qui, comme vous, se présentent de façon spontanée.

Mais la grande question : ces rencontres sont-elles fructueuses? Ces braindates favorisent-elles réellement la création de meilleures relations?

Vous n’avez qu’à le demander à Christopher Baer, directeur principal de la conception de l’expérience pour Marriott International, devenu un fervent adepte des braindates. Il espérait au départ créer des liens enrichissants en participant à C2 Montréal, mais il a été vraiment enchanté en apprenant qu’il existait une plateforme expressément conçue pour cela, qui éliminait les approximations du processus de rencontres.

«Quand j’ai découvert le braindating, mon horaire s’est vite rempli parce qu’il y avait tellement de personnes intéressantes que je voulais rencontrer», se souvient-il.

S’il prévoyait établir des relations intéressantes, il ne s’attendait pas à passer la majorité de son temps à C2 dans le lounge de braindating. En fait, son expérience a été à ce point positive et enrichissante qu’il a invité l’équipe de E-180 à discuter de la mise à l’essai de la plateforme chez Marriott.

«L’avenir réside dans ce genre de plateformes, qui permettent aux gens d’interagir de manière enrichissante, explique-t-il. Avec la rapidité de la technologie et du partage social, ce type de plateforme permet de réintégrer les interactions humaines au rythme effréné de nos vies. J’aime le fait que cette expérience engage à la fois la technologie et la présence physique. On a parfois tendance à croire que la technologie à elle seule est la solution à tout.»

Au cours de la dernière année, il a même réussi à rester en contact avec plusieurs des personnes qu’il a rencontrées lors de ses braindates. Il a ainsi su élargir son réseau d’une manière plus importante qu’en ajoutant simplement de nouvelles relations sur son compte LinkedIn. «La plateforme de braindating est unique, car elle permet à des gens qui ne se seraient peut-être pas rencontrés naturellement de faire connaissance, à leur façon, et de créer ainsi des relations plus importantes.»


Depuis 2014, le quart des entreprises ayant pris part à la conférence C2 Montréal ont affirmé que leur participation les avait amenées à une entente lucrative. Ces ententes ne découlent pas toutes des braindates, mais leur rôle n’est pas négligeable.

Au fil des ans, la popularité des braindates n’a cessé que croître, pour atteindre plus de 2 150 rencontres en 2016. La capacité d’accueil du lounge continue d’être augmentée chaque année, et les participants sont plus que jamais encouragés à planifier leurs braindates à l’avance. «Si vous souhaitez rencontrer exactement les bonnes personnes, vous devez vous y prendre à l’avance», conseille Pierre.


«Pour moi, le braindating a tout changé parce que je pouvais planifier mes rencontres à l’avance et m’assurer d’avoir des rencontres plus intéressantes.» – Niv Horovitz, cofoundateur, WeStart, participant 2016

Unissant leaders visionnaires et programmation extraordinaire, l’expérience C2 Montréal est également reconnue pour son auditoire composé de participants talentueux. Les braindates offrent la chance de rencontrer les bonnes personnes et, comme les rendez-vous sont planifiés, la glace est déjà brisée. Et ce n’est que l’un des moyens uniques qu’emploie C2 pour offrir à son auditoire une expérience incomparable.

L’incomparable équipe de «matchmakers»

 

Conférenciers

Vidéos

Blog