Rencontre avec Tunde Kehinde, le Jeff Bezos de l’Afrique

Équipe C2
Meet Tunde Kehinde, the Jeff Bezos of Africa

Tunde Kehinde ne s’est pas beaucoup arrêté depuis sa sortie de la Harvard Business School il y a sept ans. Aujourd’hui il est plus déterminé que jamais à faire passer son message: l’Afrique est prête et ouverte à faire des affaires. En tant que l’un des principaux investisseurs sur le continent, cet entrepreneur spécialiste des marchés émergents est bien placé pour en témoigner.

 

Faciliter l’accès à l’entrepreneuriat

Le parcours fulgurant de Tunde l’a mené du commerce électronique à la logistique en passant par la fintech en un temps record. Cofondateur de la société de livraison Africa Courier Express (ACE) et de Jumia, une plateforme d’achat en ligne qui a été surnommée l’«Amazon de l’Afrique», Tunde a contribué à poser les jalons d’un écosystème numérique axé sur le transport des marchandises d’un pays à l’autre.

Aujourd’hui, à titre de cofondateur et co-PDG du service de fintech Lidya, une entreprise de premier plan qui facilite l’accès au crédit et au financement pour les PME en Afrique, son objectif est d’arriver à percer le cœur de l’activité commerciale du continent.

 

Lidya en quelques chiffres

La plateforme numérique créée par Tunde analyse plus de 100 points de données afin d’établir un pointage de crédit personnalisé et une tarification ajustée au niveau de risque encouru. Les prêts vont de 250 $ à 100 000 $, et le capital est octroyé en aussi peu que 48 heures. Au cours des six dernières années, Lidya a prêté 750 millions de dollars, avec un taux de défaut de seulement 0,5 %.

 

«Mon histoire a commencé au sein d’une famille d’entrepreneurs; mes parents sont propriétaires de petites entreprises», explique-t-il. Dès son plus jeune âge, Tunde a non seulement constaté à quel point les dirigeants d’entreprises pouvaient avoir un grand impact sur la communauté, mais aussi à quel point il était difficile d’être entrepreneur en Afrique.

«Ce qui me motive, c’est d’aider la prochaine génération d’entrepreneurs à réussir, affirme-t-il. Mon rêve et ma vocation, c’est de faire en sorte qu’il soit facile pour eux de réaliser leurs rêves et de s’épanouir sans trop d’embûches.»

Why you should invest in Africa

Combler l’écart

L’Afrique a un déficit de crédit de 360 milliards de dollars à combler. Or, Tunde a vu cela comme une occasion à saisir pour les petites entreprises.

«Sans accès au crédit, [elles] ont du mal à se développer, et le modèle traditionnel – basé sur des garanties – ne fonctionne tout simplement pas ici», dit-il. Son équipe s’est donc demandé: «Si nous devions bâtir la banque du futur, à quoi ressemblerait-elle?»

Ils ont conclu qu’elle serait axée sur le mobile, guidée par les données, et qu’elle favoriserait la prise de décision en temps réel pour propulser le démarrage des petites entreprises émergentes. Ils se sont donc attelés à la tâche. Résultat: plus de 100 000 entreprises ont bénéficié des services de Lidya à ce jour.

«Ce que j’ai appris, c’est qu’une fois que vous avez mis le cadre et l’écosystème en place, vous voyez des milliers de roses s’épanouir.»

 

Pourquoi vous devriez investir en Afrique

Avec 1,2 milliard d’habitants répartis dans 50 pays et un âge médian de 19 ans, l’Afrique aura la main d’oeuvre la plus imposante au monde en 2050. Le continent abrite un milliard d’utilisateurs de mobiles, et son PIB atteint 2,5 billions $ en partie grâce au 30 % d’Africans qui ont lancé une entreprise ou planifient de le faire.

«Les gens commencent à se dire qu’il est peut-être trop tard pour percer en Asie du Sud-Est, en Chine ou en Inde, mais il est encore temps de construire l’avenir avec l’Afrique, dit Tunde. Si vous êtes patients et que vous n’avez pas peur de retrousser vos manches, vous pouvez devenir un joueur clé et réaliser vos rêves ici. L’Afrique vous attend!»

 

Pour approfondir
Generic placeholder image

Why does it still take so long to drive across Africa?, un éditorial de Tunde sur les changements d’infrastructure nécessaires en Afrique.

Generic placeholder image

Delivering the goods : the app that’s beating the traffic in Lagos, un portrait qui explique ce qu’est ACE – et comment ça fonctionne.

 

Les Notes de C2 Montréal: Solutions inspirantes pour leaders créatifs

Cet article est tiré de Collisions transformatives: Les Notes de C2 Montréal 2018, un condensé d’idées fortes destiné à tous ceux qui souhaitent mieux comprendre les grandes forces qui gouvernent leur industrie et le monde. Poursuivez votre lecture ici.

Questions ou commentaires? Écrivez-nous à editorial@c2.biz.