C2 Montréal se joint au pôle de la créativité numérique

Équipe C2
C2 Montréal se joint au pôle de la créativité numérique

C2 Montréal est fière de joindre ses forces à celles du Hub créatif Lune Rouge et d’HUB Montréal dans le pôle de la créativité numérique. Visant à soutenir et à accroître le rayonnement de Montréal en tant que plaque tournante de la créativité et de l’innovation, le pôle est une initiative du Conseil des gouverneurs de la Société du 375e anniversaire de Montréal. L’objectif: comprendre et identifier les enjeux et développer des pistes de solutions communes et durables de mise en valeur du talent montréalais.

Pour atteindre leurs cibles, les trois organisations majeures constituant le pôle pourront notamment compter sur l’appui du Bureau du cinéma et de la télévision du Québec, de la Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec, de l’Alliance numérique ainsi que de la Ville de Montréal.

 

Une action en trois temps

L’action du pôle se concrétisera sur trois années, et ce, au rythme de trois étapes par an. En mai, C2 Montréal agira à titre de plateforme d’inspiration où les décideurs du monde entier seront exposés aux idées, constats et enjeux de l’industrie. Puis, le Hub créatif Lune Rouge assurera le recrutement et l’accompagnement des solutions retenues par l’industrie tout au long de l’été. Finalement, HUB Montréal accueillera, en novembre, les conclusions et solutions concrètes issues de cette réflexion à l’occasion de son Marché des industries créatives.

«Le Conseil des gouverneurs a imaginé cette initiative dans l’idée de mettre en valeur le plein potentiel de notre talent et d’accélérer le développement des entreprises de ce domaine, afin d’accroître les retombées économiques et d’ainsi soutenir le rayonnement et le leadership de Montréal sur la scène internationale de la créativité numérique. Ce nouveau regroupement s’inscrit d’ailleurs dans la volonté aussi annoncée récemment par le Service de la culture de la Ville de Montréal de positionner la métropole dans ce secteur», explique Alain Gignac, directeur général de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.