Objectif lune: organiser la grande conférence d’affaires la plus écoresponsable au monde

Première étape franchie: C2 Montréal lauréate du prix Vivat «Transport et efficacité énergétique»

En avril 2016, l’équipe de C2 s’est lancée un gros défi: classer C2 Montréal parmi les événements les plus écoresponsables au monde d’ici cinq ans. Moins d’un an plus tard, nous considérons être bien en voie d’y arriver.

Depuis ce franc virage vert, nous avons fait de C2 Montréal «la plus grande conférence d’affaires à obtenir la certification de niveau 2», selon Caroline Voyer, directrice générale du Conseil québécois des événements écoresponsables, qui nous accompagne dans notre mission. Si nous avons pu obtenir la certification de niveau 2 (sur 5) dès la première année d’accompagnement, c’est que nous nous débrouillions déjà pas trop mal. Ceci dit, l’échelle de l’événement rend la mise en oeuvre de pratiques écoresponsables plutôt compliquée. «Ce qui est impressionnant, c’est l’engagement de l’équipe, relève Génifère Legrand, VP contenu et création, qui dirige les initiatives écoresponsables de C2. Quand on décide de servir de la nourriture dans de la vaisselle en céramique et d’introduire le compostage sur un site qui accueille 4 000 personnes chaque jour, il va sans dire que ça demande des efforts de logistiques importants de la part de toute l’organisation.»

Mais notre plus grand accomplissement écoresponsable, à ce jour, a été de faire de notre édition 2016 un événement carboneutre. Nous ne sommes pas les seuls à le croire: nous avons même gagné un prix! Nous sommes fiers de voir nos efforts récompensés par un prix Vivat 2017, catégorie «Transport et efficacité énergétique».

Considérant nos 6 000 participants et conférenciers provenant de plus de 35 pays, compenser 100% des GES n’était pas une mince affaire, et la magnitude de cet investissement a certainement joué un rôle dans la décision du jury.vivatMais l’aventure ne fait que commencer. Cette année, nous visons l’obtention d’une certification BNQ de niveau 3: outre la compensation des GES, nous travaillons donc encore plus fort pour trouver des alternatives durables, et mener nos idées encore plus loin. Pour nous assurer de ne jamais perdre ces objectifs de vue, nous avons engagé deux ressources internes. Équiterre nous accompagne aussi dans l’élaboration d’une politique de responsabilité environnementale qui englobera nos activités tout au long de l’année, et d’une année à l’autre.

Voici quelques actions concrètes qui nous permettront, avec votre aide, d’atteindre ces objectifs tout aussi ambitieux que nécessaires. Vous trouverez aussi quelques conseils pour faire avancer les politiques de votre propre entreprise, gracieuseté de notre fidèle accompagnatrice de chez Équiterre, Andreea Iliescu.

Compensation de 100% des émissions de gaz à effet de serre

L’an dernier, nous avons compensé les gaz à effet de serre par l’achat de crédits «gold», qui ont servi à financer les activités d’une compagnie chinoise qui transforme les déchets en énergie.

Encore une fois cette année, C2 Montréal sera entièrement carboneutre: toutes les émissions CO2 liées aux déplacements par terre et air des participants, des intervenants, des partenaires et des marchandises seront calculées et compensées par l’achat de crédits carbone par le biais de l’organisation Planétair. En 2016, nous avons choisi d’investir dans des crédits carbone «gold», qui ont servi à financer le projet de la compagnie chinoise Yingxin qui transforme les déchets en énergie. C’est l’ensemble de ces initiatives qui nous ont valu le prix Vivat (voir plus haut).

Comment faire votre part dans le cadre de C2: en achetant votre billet, cochez «Compenser mes émissions» pour faire votre part au coût de quelques dollars supplémentaires.

Conseils d’Andreea Iliescu (Équiterre):
« Incitez votre entreprise à compenser les émissions liées aux déplacements d’affaires et faites de même lors de vos déplacements personnels. Encore mieux, optez pour les vidéoconférences lorsque cela est possible! »

Menu à faible impact environnemental

À C2, nul besoin de parcourir de longues distances pour trouver de délicieux mets santé préparés à partir de produits locaux. Tous les fournisseurs alimentaires présents s’engagent à prioriser les ingrédients de source locale et à offrir des options végétariennes et biologiques.Comment faire votre part dans le cadre de C2: en mangeant bien – facile!

Conseils d’Andreea:
«Encouragez les organisateurs d’événements au sein de votre entreprise à privilégier les fournisseurs locaux et optez pour du bio afin d’éviter toute trace de pesticides. Faites de même dans votre quotidien, en encourageant les fermiers de votre région. Pour aller plus loin, incorporez une journée sans viande au menu afin de réduire votre empreinte carbone.»

Surcyclage

Conteneurs d’expédition, accessoires, planches de contreplaqué, tables et plus encore sont recyclés et réutilisés autant que possible pour éviter d’encombrer les sites d’enfouissement.

Conseils d’Andreea:
«Encouragez votre entreprise à privilégier les matériaux recyclés, la réutilisation et l’économie circulaire. Repensez vos achats et explorez la simplicité volontaire : consommez moins et mieux!»

Compost et céramique

Avez-vous remarqué les jolis centres de tri disposés sur le site l’an dernier?

Cette année encore, toute vaisselle utilisée sur le site sera soit compostable, soit en céramique ou en verre, et à l’aide de l’organisation Consortium Écho-logique, les restes de nourriture seront triés pour être transformés en terreau.

Comment faire votre part dans le cadre de C2: Prenez quelques secondes supplémentaires pour bien trier vos déchets!Avez-vous remarqué les jolis centres de tri disposés sur le site l’an dernier?

Conseils d’Andreea:
«Demandez un système de compostage dans vos bureaux. Optez également pour de la vaisselle réutilisable lors de vos événements (facilement trouvable en location). De plus, essayez le compostage à la maison, dans votre cour ou en appartement avec le vermicompostage ou militez auprès de vos élus pour une collecte de déchets organiques dans votre quartier!»

Zéro gaspillage

Cette année encore, à l’instar de Massimo Bottura, conférencier à C2 Montréal 2016, nous comptons faire don de toute nourriture en surplus à La Tablée des Chefs, un organisme montréalais qui fournit un soutien alimentaire aux gens dans le besoin et enseigne la cuisine aux jeunes.

Conseils d’Andreea Iliescu, d’Équiterre:
«À la maison, comme au bureau, dites “non” au gaspillage alimentaire. Lors de vos événements corporatifs donnez systématiquement les surplus alimentaires à des organismes d’économie sociale locaux!»

Halte au plastique

Ce n’est pas nouveau, mais c’est important. Depuis quelques années, nous avons fait des bouteilles en plastique notre ennemi juré et vous avez bien emboîté le pas en emportant ou achetant des bouteilles réutilisables sur le site, remplies par les soins de tabl’eau.Comment faire votre part: Procurez-vous une bouteille réutilisable C2, ou apportez la vôtre.

Conseils d’Andreea:
«Évitez à tout prix le plastique no.6, le plus difficile à recycler. Prévoyez des tasses en céramique et des verres réutilisables dans vos bureaux pour les employés. Ayez toujours une bouteille d’eau réutilisable avec vous lorsque vous êtes en déplacement.»

Transport propre et intelligent

Plusieurs options à faible émission de carbone s’offrait aux participants pour se rendre à C2 : le métro, Bixi, la navette, car2go et Téo Taxi. On a vu des voitures électriques BMW i3 assurer sans bruit et sans trace tout le transport des conférenciers et même les Petits navires qui nous promenaient sur canal sont électriques. Comment faire votre part dans le cadre de C2: profitez des multiples options de transport à faible émission carbone, et si vous devez prendre un taxi, joignez l’utile à l’agréable en invitant un(e) autre participant(e) à vous accompagner – et pourquoi pas en profiter pour faire une braindate?

Conseils d’Andreea:
«Lors de vos événements, choisissez des endroits faciles d’accès en transport en commun. Prévoyez des partenariats ou des remboursements pour les moyens de transport durables (transport commun, taxis, etc.) et encouragez l’auto-partage tant pour vos employés que pour les participants. Au quotidien, explorez les joies du cocktail-transport en privilégiant les transports actifs et en créant un mix adapté à vos besoins.»