Global Citizen et C2 unissent leurs forces pour lutter contre la pauvreté extrême

C2 Montréal établit chaque année un partenariat avec un organisme sans but lucratif pour donner à la communauté C2 l’opportunité de mettre tout son pouvoir de frappe au profit d’une bonne cause. Cette année, après (RED), OneDrop, Virgin Unite et Plus One, le partenaire d’action sociale officiel de C2 est l’organisme international de défense des droits Global Citizen.

« Nous sommes très heureux de collaborer avec Global Citizen », affirme le directeur général de C2, Richard St-Pierre. « Tout comme Global Citizen, les participants de C2 ont des objectifs ambitieux. Ce sont des gens très influents qui ont la capacité de susciter une véritable transformation sociale. »

Dominic Mishio, directeur de Global Citizen pour le Canada, ajoute que « d’engager l’esprit créatif est au cœur des principes de Global Citizen. Les problèmes mondiaux comme la faim, les inégalités dans l’accès à l’éducation et la pauvreté extrême nécessitent qu’on examine des solutions uniques afin de bâtir un avenir durable et, à ce titre, nous sommes ravis de nous allier à la communauté créative de C2 pour attaquer de front ces difficultés. »

La qualité de l’éducation partout au monde : un objectif d’affaires concret

Hugh Evans, directeur général de Global Citizen, s’est joint à la liste de conférenciers de C2, qui d’ailleurs ne cesse de s’allonger. Il soumettra un défi de leadership d’entreprise aux participants dans le but de réaliser un objectif mondial, avec comme point central le quatrième objectif de développement durable de l’ONU : l’éducation de qualité.

Global Citizen a déterminé que l’accès à l’éducation constituait la base du développement durable et le principal moyen d’éradiquer la pauvreté extrême dans le monde, surtout en ce qui concerne l’accès à l’éducation pour les femmes et les filles. (Quelque 103 millions de jeunes sur la planète sont analphabètes, et plus de 60 pour cent de ces jeunes sont des femmes et des filles.)

Nous croyons qu’il y a ici une occasion extraordinaire pour le secteur privé de contribuer à l’amélioration de l’éducation partout dans le monde. À C2, nous tenterons de cerner les façons dont le secteur privé peut promouvoir l’éducation à travers ses modèles d’affaires, ses chaînes de fournisseurs et autres, en plus de définir le rôle que peuvent jouer ses leaders pour faire de l’accès à l’éducation une priorité sur le plan mondial. Ceci, non seulement car la fin de pauvreté extrême nous concerne tous, mais également car c’est bon pour les affaires.

À C2 Montréal, les participants auront l’occasion d’explorer ces enjeux et de travailler vers l’obtention de solutions concrètes dans le cadre d’une classe de maître, d’un atelier et d’une séance de brainstorming expérimental. Il y aura également un espace réservé à Global Citizen où vous pourrez en apprendre davantage au sujet de ces enjeux qui nous concernent tous.
Prenez de l’avance en consultant le site de Global Citizen.