Andy Nulman

Speaker, Andy Nulman
Cofondateur et PDG, Play The Future
  • Il a remporté le prix de la province de Québec décerné par Startup Canada, pour l’ensemble de ses réalisations (2016).
  • Il a été nommé parmi les 100 Montréalais du 20e siècle par le Montreal Gazette (2000).

Enfant, Andy voulait être vidangeur.

Le drôle de businessman

La vie et la carrière d’Andy Nulman constituent une leçon exemplaire sur la manière de prendre le taureau par les cornes et d’emprunter le chemin le moins fréquenté. À 16 ans, il a obtenu un emploi dans un journal en s’inventant un bagage dans le domaine. Quelques années plus tard, il a aidé un petit festival d’humour, Juste pour rire, à devenir un géant mondial en improvisant au fur et à mesure. Il a ensuite réalisé un projet de média mobile (Airborne), qui s’est vendu pour plus de 100 millions de dollars. Andy qui est aussi un perturbateur de premier rang, il faut le dire) a été nommé «Provocateur d’intérêt» par 375 MTL, et s’est vu confier des projets d’envergure pour les célébrations du 375e anniversaire de la ville de Montréal.

Si Andy a bâti sa carrière en tirant profit de l’imprévisible, il n’est pas étonnant que son nouveau cheval de bataille soit la prédiction. Play The Future est un produit mobile hybride qui allie avec brio la mécanique du jeu aux caractéristiques d’une plateforme publicitaire mobile. Les utilisateurs «jouent» l’avenir en prédisant les résultats d’à peu près tout, et des marques sont intégrées d’une manière peu subtile, mais assumée, comme objet de prédiction. Play The Future se taille maintenant une place sur le marché du jeu et des loteries, en plus de s’imposer dans l’espace médiatique en tant que plateforme 360 déclinée en télé, mobile, web, radio et imprimé. «Si une chose peut être mesurée, elle peut être jouée», a déclaré Andy à Marketing Magazine en 2016. Il ne pouvait pas viser plus juste.

« J’ai consacré ma vie à fuir la monotonie... Honnêtement, je me lève chaque matin en espérant que quelqu’un vienne brasser la cage. »
Andy au Globe and Mail
  • Il a remporté le prix de la province de Québec décerné par Startup Canada, pour l’ensemble de ses réalisations (2016).
  • Il a été nommé parmi les 100 Montréalais du 20e siècle par le Montreal Gazette (2000).

Enfant, Andy voulait être vidangeur.