Anna Neistat

Anna Neistat
Directrice de la recherche, Amnistie internationale
  • Nommée par l’École de droit de Harvard parmi les femmes inspirant le changement (Women Inspiring Change) (2018)
  • Nommée au programme Young Leader de la French-American Foundation (2014)
  • Figure parmi «Les 24 femmes de 2012» du magazine L’Express
  • Sélectionnée pour le programme de jeunes talents (Rising Talents) au Women’s Forum for the Economy & Society (2012)

Ayant grandi avec un grand-père architecte et un père sculpteur, Anne – qui a suivi un parcours académique artistique durant 10 ans – envisageait de devenir artiste ou architecte lorsqu’elle était plus jeune.

L’héroïne des droits de la personne

Elle ne vole pas et ne porte pas de cape, mais tout porte à croire qu’Anna Neistat est bel et bien une superhéroïne. Militante affirmée et avocate inépuisable, Anna consacre sa vie et sa carrière aux enjeux liés aux droits de la personne, et à leur défense. Anna a grandi à Moscou durant la perestroïka, à la fois emballée et enhardie par les changements naissants dans le pays et les premiers pas des médias indépendants. À 18 ans, elle travaillait pour la première station de radio indépendante du pays; à 19 ans, elle aidait une famille à fuir la guerre civile au Tadjikistan; à 25 ans, elle se ralliait à Human Rights Watch. Au sein de cet organisme, elle a passé plusieurs années sur les lignes de front, à documenter les violations des droits de la personne dans les zones de conflit les plus dangereuses et instables du monde, dont la Syrie, l’Afghanistan, le Pakistan, le Yémen, la Tchétchénie et Haïti. Le documentaire primé E-Team, produit en 2014, suit Anna et son mari, Ole Sovang, dans leur travail. Chez Amnistie internationale, Anna supervise les recherches de l’organisation à l’échelle mondiale et fait progresser les stratégies et les méthodes d'enquête déployées.
« Ce que les gouvernements rebelles et autres violeurs de droits de la personne craignent le plus: les gens qui leur prêtent attention. »
Anna durant sa conférence à Integrity 20
  • Nommée par l’École de droit de Harvard parmi les femmes inspirant le changement (Women Inspiring Change) (2018)
  • Nommée au programme Young Leader de la French-American Foundation (2014)
  • Figure parmi «Les 24 femmes de 2012» du magazine L’Express
  • Sélectionnée pour le programme de jeunes talents (Rising Talents) au Women’s Forum for the Economy & Society (2012)

Ayant grandi avec un grand-père architecte et un père sculpteur, Anne – qui a suivi un parcours académique artistique durant 10 ans – envisageait de devenir artiste ou architecte lorsqu’elle était plus jeune.