Farah Ramzan Golant
  • Nommée Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique en 2011
  • Nommée femme d’affaires de l’année en 2010 aux Asian Women of Achievement Awards (prix célébrant l’accomplissement des femmes d’Asie)
Le pouvoir pour toutes
Son prénom signifie « joie » en arabe. Heureux hasard ou prémonition, il reste que Farah Ramzan Golant a dirigé avec entrain et optimisme certains des médias britanniques les plus influents. Elle fait de même chez Girl Effect, en tirant le meilleur de la stratégie de marque créative, des médias et de la technologie afin de changer le visage du développement international, et du même coup, la vie de millions de gens. Chez Girl Effect, Farah crée et soutien des entreprises qui aident les jeunes femmes à s’affranchir de la pauvreté, à accéder à des services de qualité et à se développer. Son sens aigu des affaires n’est pas étranger au succès de Girl Effect : anciennement PDG de All3Media, ce chef de file de la télé indépendante au Royaume-Uni, elle a aussi tenu la barre de la plus grande agence de publicité britannique, Abbott Mead Vickers BBDO. Ah oui! Elle a également fait partie du groupe consultatif des entreprises pour le Premier ministre David Cameron, en plus d’avoir été ambassadrice des entreprises créatives de Grande-Bretagne. Avec Girl Effect, elle vise à offrir scolarisation, savoir-faire technologique, soins de santé et bien plus aux jeunes femmes d’Inde, du Nigéria, d’Indonésie et d’ailleurs.
« On veut créer une nouvelle norme pour les jeunes femmes, on veut qu’elles s’affichent, s’expriment et soient valorisées dans la société. »
Farah, à News Medical
  • Farah, à News Medical — (courte bio de Farah et description de Girl Effect)
  • Girl Effect's First CEO Brings Brand Strategy to Development — Devex (article de fond)
  • The Woman Who Put the Talk in BT and the Bubbles in Guinness — The Guardian (bref profil)
  • Make Global Media Less Sexist by Getting Young Women Involved — iNews (entrevue éclairante)
  • Girl Effect and Gavi Team up to Combat Cervical Cancer in Developing Countries — News Medical (l’effet Girl Effect)