Foteini Agrafioti

Speaker, Foteini Agrafioti
Scientifique en chef, RBC ; directrice, Borealis AI
  • Foteini figure au palmarès «Canada’s Top 40 Under 40» (2017)
  • Nommée «Inventrice de l’année» par l’Université de Toronto pour sa technologie biométrique HeartID (2012)

La première recherche de Foteini en biométrie cardiaque a été rejetée par la communauté universitaire, qui s’intéressait plutôt à la reconnaissance biométrique par l’iris, le visage et les empreintes digitales. Au lieu d’abandonner, son équipe et elle ont répondu aux questions épineuses des détracteurs dès le début de leur processus de R et D. C’est ainsi qu’ils sont parvenus à résoudre les principaux enjeux qui auraient pu empêcher l’utilisation des battements de cœur à des fins d’authentification.

L’exploratrice de l’IA

Scientifique spécialisée en biométrie, Foteini Agrafioti transforme la façon dont l’intelligence artificielle influence nos vies. Après avoir décroché un doctorat en génie électrique et informatique, elle a fondé Nymi, une entreprise de sécurité biométrique. En tant que directrice des technologies, elle y a commercialisé ses recherches doctorales en les enrichissant d’une quantité massive de données provenant de signaux électrocardiographiques afin de créer le bracelet d’identification Nymi. Peu de temps après, elle inventait son prolongement: HeartID, la toute première technologie biométrique permettant d'authentifier les utilisateurs en fonction de leur rythme cardiaque unique.

Foteini est aujourd’hui scientifique en chef à la Banque Royale du Canada (RBC) et directrice de Borealis AI – un institut de recherche fondé par RBC et dédié à la recherche en intelligence artificielle. À ce titre, elle gère le portefeuille de propriété intellectuelle de RBC en IA et supervise les volets R et D. Depuis son lancement en 2016 et sous la gouverne de Foteini, Borealis AI a rapidement pris de l’ampleur. D’abord voué à la recherche motivée par la curiosité, le centre s’est doté de technologies de pointe pour contribuer à l'avancement de l'apprentissage automatique. Axé sur la recherche fondamentale et appliquée, le centre compte une équipe dédiée à l'apprentissage automatique théorique, et une autre dédiée à l'exploitation de cette innovation ainsi qu’à son déploiement dans le secteur des services financiers. De plus, Borealis AI s’intéresse aux applications sociales et éthiques de l’intelligence artificielle. Avant de se joindre à RBC, Foteini a piloté les projets de recherche et d’innovation en tant que directrice des systèmes d'information chez Architech. Elle y a par ailleurs fondé Architech Labs, où elle a mené des recherches portant sur les interactions homme-machine, et mis sur pied des technologies qui intègrent les facteurs sous-jacents de nos comportements et habitudes. Foteini est une ardente défenseure du leadership canadien en matière d'IA et d'apprentissage automatique. En plus d’établir des partenariats de collaboration entre les universités et l'industrie, elle fait partie des comités de révision éditoriale de plusieurs revues scientifiques.

« Faites de l’inconfort votre zone de confort. Priorisez les choses qui vous font peur. Votre degré d’inconfort devrait être proportionnel à l’impact que vous souhaitez créer. »
Foteini à BNN.ca
  • Foteini figure au palmarès «Canada’s Top 40 Under 40» (2017)
  • Nommée «Inventrice de l’année» par l’Université de Toronto pour sa technologie biométrique HeartID (2012)

La première recherche de Foteini en biométrie cardiaque a été rejetée par la communauté universitaire, qui s’intéressait plutôt à la reconnaissance biométrique par l’iris, le visage et les empreintes digitales. Au lieu d’abandonner, son équipe et elle ont répondu aux questions épineuses des détracteurs dès le début de leur processus de R et D. C’est ainsi qu’ils sont parvenus à résoudre les principaux enjeux qui auraient pu empêcher l’utilisation des battements de cœur à des fins d’authentification.