Joëlle Pineau

Joëlle Pineau
Directrice du laboratoire de recherche Facebook en IA (FAIR) et codirectrice du Laboratoire d’apprentissage et de raisonnement (RILLAB) de l’École d’informatique de l’Université McGill
  • Conférencière d’honneur lors de la Célébration canadienne des femmes en informatique (2017)
  • Nommée membre du College of New Scholars, Artists and Scientists, Royal Society of Canada (2016).
  • Présidente de l’International Machine Learning Society
  • Boursière principale de l’Institut canadien de recherches avancées

Le livre préféré de Joëlle est Us Conductors, de l’écrivain canadien Sean Michaels. Ce roman propose un récit fictionnalisé de la relation entre Clara Rockmore (première virtuose du thérémine) et Léon Theremin (inventeur de cet instrument).

La prof des machines

Si Facebook a fait un choix tout à fait logique en installant son plus récent laboratoire de recherche en intelligence artificielle (le FAIR) à Montréal, en confier la direction à Joëlle Pineau allait carrément de soi. Ces dernières années, Montréal est devenue l'une des plaques tournantes mondiales de l'IA. La métropole est reconnue à l'échelle internationale pour son impressionnant bassin de chercheurs indépendants en IA, et Joëlle est sans contredit l’une des plus connues et des plus saluées de ce groupe. En tant que professeure agrégée à l'École d'informatique de l'Université McGill et codirectrice de son Laboratoire de recherche et d'apprentissage, elle a passé d’innombrables heures à développer de nouveaux modèles et algorithmes dédiés à la planification et à l'apprentissage. Son plus grand cheval de bataille: enseigner aux systèmes d'IA comment résoudre des problèmes dans des secteurs et des industries comme les soins de santé, le transport et la robotique. Experte de «l'apprentissage par renforcement», Joëlle se soucie bien peu d'amener les machines à exécuter des tâches simples comme celles que pourrait accomplir un assistant personnel moins évolué (désolés, Siri!). Elle leur donne plutôt la capacité de prendre de bonnes décisions dans des situations réelles, tout particulièrement dans des contextes où l'information à traiter serait incomplète ou incorrecte. Bref, elle essaie d'enseigner aux machines à assimiler l’information un peu comme nous le ferions – le tout porté par un optimisme inébranlable.
« Pendant la révolution industrielle, on cherchait surtout à décupler les capacités physiques humaines. À l’ère de la révolution IA, on développe plutôt des machines qui nous permettront de renforcer nos capacités cognitives. »
Joëlle à Canada 2020
  • Conférencière d’honneur lors de la Célébration canadienne des femmes en informatique (2017)
  • Nommée membre du College of New Scholars, Artists and Scientists, Royal Society of Canada (2016).
  • Présidente de l’International Machine Learning Society
  • Boursière principale de l’Institut canadien de recherches avancées

Le livre préféré de Joëlle est Us Conductors, de l’écrivain canadien Sean Michaels. Ce roman propose un récit fictionnalisé de la relation entre Clara Rockmore (première virtuose du thérémine) et Léon Theremin (inventeur de cet instrument).