Revenir à la liste des conférenciers

Sylvia Earle

Présidente et présidente du conseil, Mission Blue / The Sylvia Earle Alliance
  • Récipiendaire du prix norvégien Rachel Carson (2017)
  • Prix Champions of the Earth de l'ONU (2014)
  • Lauréate du TED Prize (2009)
  • Première personne à être nommée «Hero for the Planet» par le magazine TIME (1998)

En raison de son travail colossal et des 7 000 heures qu’elle a passées sous l’eau, Sylvia a été surnommée «Her Deepness» par The New Yorker.

La missionnaire des mers

Dans les 50 dernières années, les humains ont consommé 90% des grands poissons de mer, la moitié des récifs coralliens ont disparu et la superficie océanique privée d’oxygène a plus que quadruplé. C’est ce qui pousse l’océanographe Sylvia Earle à agir. Sa mission est d’inspirer les êtres humains à utiliser tous les moyens possibles pour sauvegarder un réseau mondial de zones de protection marine, les «Hope Spots». Véritable légende vivante, Sylvia a participé à plus d’une centaine d’expéditions en eaux profondes dans le monde depuis qu’elle a enfilé sa première bouteille de plongée en 1953. Lors de la mission Tektite II de la NASA, en 1970, elle a dirigé la première équipe entièrement féminine d’aquanautes, confinée dans un habitat sous-marin pendant une semaine. Elle a également établi un record, en 1979, pour avoir exploré les fonds marins de façon autonome à une profondeur de 1 250 pieds. Ses exploits ont jeté les bases pour l’inclusion des femmes dans les expéditions spatiales. L’océanographe a été la première responsable scientifique féminine de la National Oceanic and Atmospheric Administration, a fondé Deep Ocean Exploration and Research (une agence qui conçoit, construit et déploie des rovers sous-marins) et a été exploratrice en résidence de la National Geographic Society de 1998 à 2000. Elle a fondé Mission Blue il y a une dizaine d’années, et son objectif est aujourd’hui d’assurer la sauvegarde de 20% des océans de la planète d’ici 2020. En collaboration avec des scientifiques à travers le monde, elle appelle à l’action, suscite l’engagement, fait pression sur le gouvernement et encourage chacun de nous à soutenir la recherche, à explorer les profondeurs marines et à œuvrer pour la sauvegarde et la restauration des eaux. «Notre destin et celui des océans ne font qu’un», dit-elle.
« Plus rien n’aura d’importance si nous échouons à protéger nos océans. Sans océan, il n’y a pas de système de survie. »
Sylvia Earle dans son discours TED Prize 2009
  • Récipiendaire du prix norvégien Rachel Carson (2017)
  • Prix Champions of the Earth de l'ONU (2014)
  • Lauréate du TED Prize (2009)
  • Première personne à être nommée «Hero for the Planet» par le magazine TIME (1998)

En raison de son travail colossal et des 7 000 heures qu’elle a passées sous l’eau, Sylvia a été surnommée «Her Deepness» par The New Yorker.

LIRE/REGARDER/ÉCOUTER
www.popsci.com

Découvrez la vie et le travail extraordinaires de Sylvia, et comment les océans ont retenu son attention.

www.ted.com

My wish: Protect our oceans

Regardez Sylvia plaidant avec ferveur pour la sauvegarde de nos océans dans cette passionnante conférence TED.

time.com

Marine Biologist Has a Message for Climate Change Deniers

Le signal d’alarme de Sylvia: «Nous devons prendre soin de la planète Terre comme si notre vie en dépendait. Parce que c’est le cas.»

www.youtube.com

Sylvia Earle on how she became the first woman to be chief scientist of U.S. NOAA

Écoutez comment, dans ses propres mots, Sylvia a fait tomber les stéréotypes de genre dans le domaine scientifique.