Perles de sagesse de Jane Fonda

Présenté par RBC

Pour Jane Fonda, l’importance de se battre pour la justice lui vient des rôles qu’a joués son père à Hollywood. « Ça doit être entré dans mon système, comme un fertilisant qui reste dans la terre pendant des années », a-t-elle déclaré à C2 En ligne – Montréal 2020.

L’actrice oscarisée, productrice, activiste, auteure et gourou fitness est également l’initiatrice des Fire Drill Fridays, une manifestation hebdomadaire qui sonne l’alarme sur la crise climatique. Un sujet dont elle s’est entretenue lors de sa conférence.

« Si vous êtes ignorant, ce n’est pas une bonne chose, mais bon, vous ne savez pas. Mais une fois que vous savez, si vous vous détournez du problème, vous en faites partie, a expliqué Mme Fonda en partageant son inquiétude profonde pour notre planète. La crise du climat est une menace existentielle qui plane au-dessus de nous tous… Pour le reste de ma vie, c’est à ça que je vais me consacrer. »

 

 

 

Partager le fardeau

N’en étant pas à ses premières armes côté activisme, Mme Fonda a milité pour de nombreuses causes depuis les années 70.

« Les femmes activistes en particulier ont eu une très grande influence sur moi, a-t-elle expliqué. Regarder ces femmes, c’était un peu comme voir un aperçu de l’avenir pour lequel nous luttions. »

Plus jeune, Mme Fonda a dit qu’elle croyait que le changement social était un sprint. En vieillissant, elle l’a plutôt comparé à un marathon : il faut ménager ses forces pour pouvoir le soutenir sur une longue distance.

« À présent que je suis très âgée, je me rends compte que c’est plus comme une course à relais; on fait de notre mieux, on travaille fort et on passe ensuite le flambeau à des gens plus jeunes. Ça ne repose pas entièrement sur nos épaules. On doit s’assurer qu’il y a des gens qui nous succèdent. »

Elle sert de mentore en essayant de donner l’exemple.

« Nous devons tous nous sentir dans l’obligation de faire tout ce que nous pouvons pour que notre planète demeure viable… Organiser, organiser, organiser, et faire partie d’un mouvement. »

Mme Fonda a dit que « si [elle était] Canadienne [elle s’emploierait] à soutenir Un bond vers l’avant, une initiative lancée par Naomi Klein qui établit une vision progressiste et une voie à suivre vers un meilleur Canada. »

Mais où que vous habitiez et quel que soit l’emploi que vous occupez, elle a insisté sur l’importance de s’impliquer. Portant les mains à son visage à un moment, elle a crié à la caméra : « Arrangez-vous pour que votre carrière ait un sens! »

 

Apprenez-en plus au sujet de la croisade de Jane Fonda contre les changements climatiques

 

Des questions? Des commentaires? Écrivez-nous à editorial@c2.biz